Cette page  en version imprimable

 

          Suite du 31 Août. Après avoir fait ce matin une belle balade sur le lac Léman, nous arrivons maintenant devant la gare de Caux, le parking devant la station est minuscule, mais en cette fin de mois d’Août, nous arrivons à y trouver une place.  Ce petit village de 1050 m d’altitude offre une superbe vue sur le Léman, de fiers hôtels datant de la Belle Epoque trônent au-dessus du lac.

 

   

 

 

 

      Un train à crémaillère nous transporte en 40 mns des bords du lac au cœur des Alpes,  vers les « Rochers de Naye » à travers prés et champs. Surplombant et panoramique, le site (2045m) offre un spectacle grandiose sur les Alpes, le Léman et la Suisse Romande. (point N° 2)

 

      Les billets peuvent être obtenus au distributeur automatique ou directement au conducteur du train, carte de crédit acceptée. Tarif 50 FRS.

 

 

 

        

 


      Nous arrivons à « attraper » le train de 15h11 et heureusement ! …  le dernier retour ayant été avancé d’une heure par rapport à la brochure (17h46) il ne reste à peine que 75 mns pour tout découvrir, un peu juste ! car il y a de nombreuses balades au sommet :



 

     è le jardin botanique multicolore et parfumé de «  la Rambierta » ouvert en 1896, où vous pouvez découvrir près de 1000 fleurs et plantes alpines (rhododendron, aster des Alpes, campanile…)

 

     è le « Marmottes Paradis » où une exposition didactique  vous renseigne sur les mœurs de cette ambassadrice des Alpes, on peut aussi  voir l’intérieur des terriers au moyen de hublots. Seulement quelques mètres et un simple grillage nous séparent de ces curieuses et sympathiques bestioles qui sans s’occuper de nous, poussent leurs petits cris caractéristiques.

 

    Un restaurant avec terrasse panoramique, un hôtel et, insolites et originales, quelques yourtes mongoles meublées, sont à votre disposition, le temps d’une rencontre entre randonneurs, d’un déjeuner, d’une nuit..… Vous avez perdu votre chemin ? pas de souci, des panneaux indicateurs sont là pour vous donner la bonne direction. Paris (440kms) La Mecque (4064 kms) New-York (6272) etc…….

 

        

 

    

     

       Le jardin alpin de la Rambierta ainsi que  le point de vue se méritent, ils sont diamétralement opposés et assez difficiles d’accès. Pour parvenir à ce dernier (point B) que j’ai réussi à atteindre au prix d’au moins 1000…. efforts j’emprunte un sentier de pierres en forte pente, la récompense est au rendez-vous,  superbe panorama à 360° sur les Alpes Bernoises,  le lac et ses échancrures, quand au jardin alpin, plus facile mais distant de près de 500 mètres, nous n’aurons pas, hélas ! le temps d’y aller.

 

Informations sur ce magnifique site, avec brochures en PDF avec horaires et tarifs

 

     Voulant, demain matin, assister à la fabrication du fromage, mais de manière artisanale dans une fromagerie d’alpage, nous nous dirigeons sur Moleson-sur-Gruyères, village du canton de Fribourg qui perché sur un plateau à 1100 m, surplombe la cité médiévale de Gruyères.

 

     En bas de celui-ci, entourés de prés à l’infini, un grand terrain vague, il nous fera une superbe halte nocturne qui ne sera troublée, non pas par le chant du coq, mais par le son des cloches accrochées au cou des vaches….son se répercutant d’un pré à l’autre qui permet aux fermiers de localiser leurs animaux, rien qu’à l’écoute du timbre de la cloche. Toujours seuls.

 

          

Cette page  en version imprimable