Récit en version imprimable

Paysage de la E6 Samedi 9 Juillet   Vais je le redire ?  mais oui, je ne m’en lasse pas  grand soleil, 22° au lever.

La FV7, la route du littoral, le plus beau trajet du monde….disent les brochures… norvégiennes !  (point N° 20 carte itinéraire)

Cette route offre une alternative à la E6 à l’Ouest du glacier Svartisen, avec une vue magnifique sur l’océan et les îles. Elle commence à Bodo, capitale du Nordland et se termine 650 kms plus bas à Steinkjer, capitale du Nord-Trondelag, deux villes principales de la Kystriksveien. 

Nous en découvrirons environ 250 kms, de Salstraumen à Mo I Rana.

horaires et tarifs des ferries

Qu’en dire de plus que ne dit la brochure !....  côte déchiquetée, route magnifique entrecoupée de ponts,  fjords, massifs enneigés, traversées en ferries… et nombreux tunnels de 3000 m et plus… ça c’était moins marrant  ….

Paysage de la E6.                                      Paysage de la E6


Le plus long d’entre eux, situé aussitôt Glomfjord : le 3ème plus long de Norvège, le Svartis  7615m,     passe sous un bras du glacier de Svartisen (il est si étroit, dit Wikypédia qu’il ne fut pas possible d’y peindre la ligne médiane)  il  est d’ailleurs interdit aux cyclistes, ceux-ci doivent prendre un ferry un peu après Ørnes. L’hiver, la condensation peut contribuer à des situations dangereuses dans ces tunnels mal aérés.

De retour à la lumière du jour, nous longeons alors le Holandfjord, c’est un joli panorama.

La  première traversée Foroy-Ågskardet dure 10 minutes, il nous en coûtera 86 NOK, toujours pour 6m, au-delà : 160 NOK  



  Paysage de la E6         Paysage de la E6

Le temps s’est rapidement dégradé, bien qu’il ne pleuve pas, du moins pas encore !.... un gros nuage obscurcit ce joli paysage. De cette route on aperçoit nettement l’Engabreen, un des soixante bras de l’immense glacier Svartisen, mais à cet instant, tout n’est que grisaille, il ne scintille pas, ne se mire pas dans le Holandsfjord pourtant a ses pieds, dommage !...

Vue panoramique sur l'Engabreen.  Vue panoramique sur l'Engabreen.   Vue panoramique sur l'Engabreen.

Embarquement pour la traversée Jektvik-Kilboghamn


Ce n’était pas l’envie qui me manquait d’aller voir de plus près ce si joli glacier, mais les conditions d’accès, marche de près de Vue sur le globe depuis le bateau90 minutes +  escalade de quelques rochers pour l’atteindre, posera problème à mon homme qui désormais a quelques difficultés pour marcher,  aussi ça sera avec une pointe de regret que je dois passer outre, regrets d’autant plus importants que j’ai lu, par la suite, qu’il était possible d’y louer des vélos……..

Une trentaine de kms plus loin,  un second ferry  assure une traversée d’une heure : Jektvik-Kilboghamn,  202 NOK. pour un 6m ! c’est au cours de celle-ci que nous repassons au sud du Cercle Polaire arctique. 

 Il est matérialisé sur la berge par une copie du globe terrestre.

 

 

Vue lors de la traversée Jektvik-Kilboghamn      Vue lors de la traversée Jektvik-Kilboghamn

 

Pause nocturne sur la E6


Nous continuons cette R17 encore une cinquantaine de kms, mais la quitterons pour rejoindre Mo I Rana. Peu après à Selfors,  une église, un très beau parking, la halte nocturne est trouvée… trois secondes plus tard nous déchantons, car un panneau en interdit l’accès aux CC, que je regrette la Finlande ! où tout était beaucoup plus facile.

Il nous faudra encore faire une trentaine de kms sur la E6 en remontant sur Fauske pour enfin trouver un superbe coin, une aire pique-nique, bien arrangée avec des petites parcelles délimitées favorisant l’intimité,  pas loin d’une rivière à saumon, mais là encore la même recommandation……… mais là encore nous sommes plusieurs à y dormir, ainsi que dans les aires suivantes qui jalonneront cette route pendant plusieurs kilomètres. (voir page bivouac)


 Dimanche 1O Juillet    Sasha, notre second fils fête aujourd’hui ses 4 ans, mais nous serons avec lui pour fêter l’évènement dimanche prochain.

Le paysage a totalement changé, finie la côte déchiquetée et majestueuse bordée de fjords, nous sommes sur une route de petite montagne, désertique, rocailleuse. Nous Le Centre du Cercle Polaire arctique, 680m d'altitude.repassons au Nord du Cercle arctique, sur la E6, cette ligne imaginaire se situe à Saltfjett, dans la région de Nordland, au cœur d’un parc national, à une altitude de 680m.

Au beau milieu de nulle part, au pied des cimes enneigées, on ne voit que lui : c’est « Polarsirkel Senteret » Borne de granit, ligne du cercle polaire arctique.traduisez le « Centre du Cercle Polaire » grand bâtiment d’une architecture originale adaptée à l’environnement, officiellement ouvert le 13 Juillet 1990, en même temps que la E6.

Cet ensemble de 1300 m² propose cafétéria, salle de cinéma, grande boutique de souvenirs, petit musée avec quelques animaux empaillés, une grande boîte à lettres d’où votre courrier partira tamponné du cachet spécial Cercle.

    Le centre est ouvert du 1er Mai au 15 Septembre.

 Dans le même alignement : une borne de granit, devant le centre : un bloc de marbre debout surmonté du globe terrestre, à l’intérieur de la boutique une allée de marbre, et enfin derrière une sculpture de bois surmontée du globe,  cette disposition matérialise la ligne

Le Centre du Cercle Polaire Arctique.    Sculpture de bois, ligne du cercle polaire arctique.     Sculpture de bois, ligne du cercle polaire arctique.

 

La pierraillePaysage typique de montagne avec de petits monticules de pierre, les touristes y signent leur passage, nom sur les pierres, petits cœurs…..

Cela va faire cinq fois, je crois ! que nous franchissons cette ligne, mais c’est certainement ici que c’est le plus animé, parking bien rempli, cars par dizaines, des français à ne plus savoir ce qu’en faire…….  les rayons de la boutique sont de ce fait difficilement accessibles. 

Derniers achats, dernières cartes, je redemande deux timbres manquants, vu leurs prix aux Lofoten, je suis persuadée qu’ici je vais les payer moins cher, mais… ticket de caisse à l’appui : 13 NOK, nous sommes sans doute victimes de l’inflation, je dirais plutôt qu’on nous prend pour des pigeons   …. voyageurs !


   Les cailloux du Cercle Polaire Arctique.    Les monticules de pierre, cercle polaire arctique.

Au bout du parking, se dresse un mémorial en souvenir des très nombreux prisonniers yougoslaves, russes et polonais morts ici entre 1942 et 1945. Contrée rude qui a beaucoup souffert de la barbarie nazie.

Pause déjeunerUn guide offre à ses voyageurs  le champagne, histoire de marquer leur passage, si on en avait fait autant, c’était l’ivresse assurée  vu notre fréquentation assidue au passage de ce Cercle.

Nous continuons à remonter sur Fauske, une aire de pique-nique dans un paysage désolé le long d’une rivière à saumon nous Paysage de la Silbervägenpermettra de déjeuner, le dernier en Norvège, la végétation est appauvrie, les bouleaux sont malades et rabougris.

C’est mathématique, toute montée est fatalement suivie d’une descente, et pour descendre ça descend !…. La rivière calme de ce midi se défoule, son cours tumultueux et fracassant va nous accompagner pendant plusieurs kilomètres.    

Vous suivez le parcours sur la carte ? Vous vous dîtes « mais que font-ils, ils retournent vers le Nord ? »….. hé non, il faut se décider à rentrer… et  prenons à droite la 95, Silbervägen, la route de l'argent,  la frontière suèdoise est tout près.

Après l’agitation touristique des Lofoten, les  désagréables tunnels de la E6, nous allons retrouver un peu plus de calme avec  le retour en Laponie centrale, notre prochaine destination :  Arjeplog

Récit en version imprimable

         Arjeplog