ð Samedi 24 Janvier 2009.  (Point N° 15 carte itinéraire)   

 Récit en version imprimable  

 

       Départ de l’hôtel à 8h15 pour un envol en direction de Livingstone, capitale de la Zambie.

       Le voyage initial devait nous amener au Zimbabwe, mais le drame survenu en Décembre, l’épidémie de choléra, a fait changer les plans de l’agence. Nous faisons nos adieux à John qui nous accompagna pendant une semaine, Béatrice reste encore un moment à nos cotés, elle nous indique le bureau où nous devons présenter nos achats importants afin de récupérer la taxe et nous assiste aux formalités d’embarquement, nous lui faisons  également nos adieux.

 

       Vol de 1h45 accompagné de quelques turbulences ! A l’approche de l’aéroport, belle vue sur le Zambèze, mais nous sommes du mauvais coté pour pouvoir apercevoir les chutes....Arrivée à Livingstone à 13 heures, il fait soudainement chaud, très chaud.....au moins 35°

 

       Les formalités douanières ne sont pas trop compliquées, nous réglons la taxe d’entrée en Zambie : 50 dollars par personne, payable uniquement dans cette devise.

     

       Une jeune femme nous attend, nous embarquons dans un petit bus de 20 personnes.... accueil sympa, une bouteille d’eau est offerte à chacun de nous. Nous allons ainsi jusqu’à notre hôtel : Le Chrismar Hôtel, hôtel complètement perdu dans la brousse, mais superbe ! petits bungalows de trois chambres, recouverts de chaume, disséminés au milieu d’espaces verts, un bar au milieu d’une grande piscine reliée au restaurant par un petit pont de pierre, cerise sur le gâteau, notre chambre est face à la piscine et au bar. L’hôtel d’une cinquantaine de chambres est tout pour nous...


 

      

 

           Nous sommes un peu perdus,  car la jeune femme qui est venue nous chercher à l’aéroport, et qui n’a pas décroché trois mots est repartie vers d’autres cieux, heureusement que Béatrice nous avait donné quelques consignes, nous nous tiendrons donc prêts pour 16 heures pour la croisière sur le Zambèze. Mais l’heure passe, et ce n’est qu’à plus de 17 heures.... qu’on vient nous chercher avec un petit bus de brousse, au programme deux heures sur l’ « African Queen ».

 

      Sur les berges du fleuve, un bateau au charme d’antan, à fond plat et double ponts nous attend,  ce bateau d’une vingtaine de mètres, pouvant contenir 120 personnes, fut  construit en Mai 2001, il est meublé en bois de teck de Rhodésie avec des finitions en laiton.

http://www.theafricanqueen.co.za/

       La tenue de l’équipage me fait penser à la Louisiane et ses bateaux à aubes voguant sur le Mississipi.

        Nous montons à l’étage supérieur,  des tables et des fauteuils sont là pour nous faire profiter d’un spectacle grandiose.

 

 

       Le ticket d’entrée, donne droit à un apéritif,  trois boissons... et une assiette.

       Lentement, sans bruit, l’embarcation remonte le Zambèze, encore heureux qu’il n’aille pas vers les chutes !....  nous apercevons tout près de la rive un crocodile, puis un peu plus loin bon nombre d’hippopotames dont on ne verra que la tête...

 

        Progressivement la lumière décline, de bleutée elle passe à orange, cela devient magique, on est scotchés, les caméras et appareils photos chauffent. Le fleuve se pare des couleurs du soleil couchant, l’autre bateau de tourisme rajoute à cette magie en produisant des ombres chinoises, ce sera un des plus beaux moments du voyage.



  

      

     

       La croisière aura duré environ 2 heures et c’est la tête pleine d’images que nous regagnons notre hôtel pour un dîner qui sera accompagné de danses zambiennes, danses très expressives dont les acteurs nous expliquent la signification « in english » !

       

        Demain, découverte de ce site magnifique que sont les Chutes Victoria è

Récit en version imprimable