Cette page  en version imprimable

          ð Dimanche 12 Septembre

        Réveil après une nuit tranquille sur le parking de Finkenberg, sous un grand et beau soleil, température extérieure à 8 heures : 15° qui montera à 27 ° au plus fort de la journée.

 Demi-tour vers Zill a Ziller, puis nous prenons à droite la route alpine du Gerlos, elle s’élève rapidement en lacet. Cette route de 12 kms culminant à 1630 mètres fut mise en circulation en 1964, elle relie Gerlos à Krimml. Péage : 7,90€. Péage remboursé si le même jour vous achetez deux billets combinés (Monde merveilleux de l’eau et chutes de Krimml)

 Krimml est connue pour ses célèbres chutes, mais celles-ci déjà vues par le passé, nous continuons non sans avoir eu le temps de voir que TOUS les parkings sont interdits de nuit ! ….

« Oh que c’est beau ! d’ici on a une superbe vue sur les chutes, vite arrêtes toi une minute sur le petit parking à droite »

Monsieur s’exécute, j’ai à peine mis le pied à terre qu’un « bouledogue en jeans » venant de l’autre coté de la route… m’enjoins de dégager ! «  Please, just a photo ! «  « No, No ! » Je m’enhardis, elle ne va tout de même pas me donner un coup de bâton et sans même trop prendre le temps de viser (elle s’est mise en travers de mon chemin) je prends un cliché, ce cliché !

A Mittersil, nous continuons vers l’Est en prenant la 168, puis nous dirigeons vers Salzbourg. 140 kms avalés depuis ce matin.

     è Les gorges de Liechsteinstein se situent 60 kms au Sud de Salzbourg, tout près de St Johann i Pongau, dans la vallée de la Salbach. (carte itinéraire j)  Les parkings sont échelonnés, un peu éloignés les uns des autres, avec des possibilités de se mettre à l’ombre, mais aujourd’hui dimanche, le plus proche de l’entrée est plein…




     Un chemin de 450 m en léger dénivelé mène à l’entrée. Tarif 4 euros  Ouvertes de 8h à 18heures.  (Infos in english !)

     Un sentier muni de balustrades permet de longer les gorges, l’ombre et la lumière y jouent à cache-cache, celles-ci sont parfois si étroites que le ciel n’apparaît que comme une petite bande.

       

    

     Au cours des siècles, les masses d’eau torrentielles ont incisé de plus en plus profondément la gorge. Ce chemin sous contrôle, on y verra une caméra en rotation…… peut être parcouru sans danger, par tous les temps. Les hautes parois parfois en surplomb et la roche polie et veinée de blanc en font tout l’intérêt.

    

 

       

     Le chemin de promenade s’achève dans la partie la plus étroite du défilé par un tunnel ouvrant sur une cascade. Aujourd’hui, on estime à plus de 7 millions de visiteurs.

    La promenade tranquille demande une heure environ. Ces gorges sont splendides, balade facile, je recommande.

      Leurs origines viennent d’un glissement de terrain lors d’un important réchauffement climatique, il y a bien longtemps ! l’eau plus forte que le calcaire a ainsi creusé les gorges. Une association locale les avait découverte mais manquait de moyens pour les exploiter, elle eu alors l’idée de demander de l’aide à Johann ll, prince de Liechstenstein qui possédait un terrain de chasse, celui-ci fit un don de 600 florins, le projet vu le jour en 1876, les gorges portèrent le nom du prince donateur.

     Un tout petit peu plus loin, une petite route à droite, la 162, doit nous mener directement sur le bord du Hallstatter See, dans la province du Salzkammergut. Pour y parvenir nous prenons tout d’abord l’autoroute, hé bien ! pour une fois qu’on la prend cette fichue autoroute on a eu tout faux, des importants travaux ont fermé la sortie « Golling » notre sortie !…. nous obligeant à continuer  jusqu’à Hallein et faire demi-tour, 30 kilomètres d’inutile !..

   ð Hallstatt. La ville est interdite à la circulation pendant la journée, de toute façon inaccessible pour un CC. Venant par le Nord, vous traversez un tunnel, attention !....  au milieu de celui-ci une sortie à gauche, c’est un petit parking. Méfiance ! hier encore, il y avait une quarantaine d’emplacements, ils sont bien sûr toujours là, mais tout le coté qui offre une vue panoramique est réservé et fermé par une chaîne, si on déduit les deux CC qui manifestement sont là depuis un certain temps, et il ne reste plus qu’une quinzaine de places, délimitées par des piquets et des lourds plots,  mais à cette période et à cette heure pas de problème, on a géré, déplacé les plots !  




     Ce P1 est le seul qui permet une approche directe du village, les autres parkings sont beaucoup plus éloignés, il est probable que bus ou bateaux y mènent.

     A cette saison, le soleil se couche de bonne heure en Autriche, j’en profiterais pour capturer, depuis cette terrasse panoramique, de sympathiques images de cet astre se couchant sur le village et le lac.

        

Cette page  en version imprimable