Vendredi 15 Juin 2007   version imprimable


            Après avoir réglé notre parking en espèces, nous remontons sur la Slovénie, la frontière se fera sur simple présentation de la carte d’identité, ce pays faisant partie de l’Union européenne depuis le 1er Mai 2004. L’euro est devenu monnaie officielle depuis le 1er Janvier 2007, avis aux collectionneurs... nous essaierons lors de notre passage au retour de faire provision de quelques séries. Kobarid,  (Vallée de la Soča) est distant d’environ 100 kms de Venise, nous y arrivons pour déjeuner, celui-ci se fera sous un bel orage.

 

         Kobarid (point N° 2 carte itinéraire) petite bourgade de 1300 habitants, fut le théâtre d’opérations militaires parmi les plus importantes de la Première Guerre Mondiale. L’écrivain Ernest Hemingway évoqua cette tragédie dans son roman « L’adieu aux armes ». Il était lui-même engagé en tant qu’ambulancier sur le front de la Soča où il fut grièvement touché. Un ossuaire italien fut inauguré en 1938 par le Duce, Kobarid étant alors italien, en mémoire de ses soldats tombés lors de l’affrontement avec le corps d’armée austro-allemand.



 

           L’ossuaire construit sur une colline n’est pas très bien indiqué, son accès se fait à partir du centre-ville par une route dont l’entrée est encadrée de piliers de pierre. La route est en pente, pas très large mais goudronnée, et se faufile dans un bois. Au bout de 2 Kms environ on arrive sur une grande place et on découvre l’ossuaire bâti autour de l’église Saint-Antoine, celui-ci recueille les restes de plus de 7000 soldats italiens identifiés ou inconnus. L’église est décorée de fresques de Luka Šarf.

 

           

 

   Maintenant le récit de notre petite mésaventure survenue en voulant visiter une église bien connue des guides semble-t-il.. :


         « Dans les environs » disait « le Petit Futé » : « à 6 kms de Tolmin se trouve l’église du Saint-Esprit à Javorca, ouverte tous les jours sauf Lundi en Juillet en Août, église construite en 1916 par les soldats de l’armée austro-hongroise en mémoire aux soldats morts au champ d’honneur sur les sommets des environs, l’intérieur est décoré et aux murs, sur des tablettes en bois, sont portés les noms des 2808 soldats tombés au front »

 

 

         Tentés par ces informations et par diverses photos recueillies ça et là, arrivés à Tolmin nous demandons notre chemin. Les personnes questionnées, en voyant notre véhicule, auraient dû nous faire comprendre les difficultés d’accès, enfin !!! .....  nous prenons alors la direction indiquée. De rue, la route se transforme en petite route, puis en chemin forestier à peine plus large que le camping-car, les bords ne sont pas sécurisés, nous roulons au beau milieu car le ravin est parfois bien proche, impossible de faire demi-tour... des femmes se promenant nous confirment qu’il faut continuer, que c’est la bonne route...  Nous ferons ainsi 4 bons kilomètres en espérant que ce chemin est en sens unique... pour finalement arriver à l’amorce d’un sentier pédestre qui indique nous mener  à cette église après 20 minutes de marche...

 

  

         Nous capitulons, imaginant mal que cette église si mal signalée, dans un coin aussi perdu et aussi difficile d’accès soit ouverte ! d’autant qu’on n’est pas en Juillet ! mais aussi et surtout parce que le camping-car prend pratiquement toute la place disponible sur le chemin, et il n’y a pas de parking.... Reste maintenant à pouvoir faire demi-tour, car il n’y a pas d’autre solution, plus loin une barrière nous interdisant l’entrée dans ce parc national de . C’est alors qu’arrive en face une voiture occupée par des allemands qui manifestement nous précédait de peu, ils nous indiquent la possibilité de faire ce demi-tour quelques 100 mètres plus loin. Le retour se fera sans difficulté, mais avec l’angoisse de rencontrer un autre véhicule...

 

 

          C’est dommage car je crois qu’elle valait vraiment le déplacement, les photos scannées sur une documentation le prouvent, et impossible du bas du sentier pédestre, de l’apercevoir ne serait-ce qu’un petit morceau, frustrant...

  Page en version imprimable :   

 

 

       Prochaine étape : Škofja Loka , vieille cité médiévale de Slovénie