Vittoriosa

* Dimanche 16 Avril 2017

En fin de matinée, nous prenons le ferry pour Vittoriosa, mais avant nous avons découvert le coté Est de la Valette, bâtiments, monuments et jardins (fort Saint Elmo, Lowwer Barraca Gardens, Mémorial Bell, Gesu Church…) Devant cette dernière est placardée une affiche en maltais indiquant l’itinéraire et l’horaire de la procession de l’Easter Sunday en fin d’après-midi.

Coût du ferry A/R : 2,80€. Depuis  Merchant Street  nous descendons l’escalier de St John Street, puis Triq San Lucija pour arriver après quelques virages et de nombreuses marches à proximité de l’embarcadère. Mais il faut savoir que depuis les Upper Barraca Gardens, l’ascenceur y mène aussi, beaucoup plus simple mais tellement moins joli, pour descendre j’entends bien ! car pour remonter le choix ne se posera même pas !

Point N° 12 carte itinéraire.


A notre arrivée, nous constatons qu’une foule importante est présente sur la place attenante aux quais, la procession du Easter Sunday vient-elle juste de passer ? ou au contraire sont-ils dans l’attente, impossible de le savoir même en scrutant les visages, les gens sont dispersés, des papiers et des bouteilles jonchent le sol. Nous attendons une dizaine de minutes puis décidons de partir à la découverte de cette cité.

Quelques lignes d’histoire : Birgù fut faite capitale de Malte à l’arrivée des Chevaliers de l’ordre de Saint Jean de Jérusalem en 1530, alors chassés de Rhodes par les armées ottomanes. L’ancienne capitale Mdnia, se trouvait à l’intérieur des terres et ne convenait pas aux exigences de la guerre navale. Birgù devient le premier port fortifié de l’île, le grand maître dépense alors des fortunes pour consolider ce site stratégique, des auberges des chevaliers y sont établies dans le lacis médiéval des ruelles.

Pendant le grand siège de 1565 (7000 morts) elle joua un rôle vital, meurtrie mais toujours vivante, elle fut renommée La Città Vittoriosa (La Victorieuse) mais délaissa son titre de capitale au profit d’une nouvelle ville baptisée La Valette, plus invincible de l’autre coté du port.

Localité d’environ 2600 habitants, elle est avec Bormla et Isla, l’une des trois cités des Cottonera Lines.

Elle forme une péninsule effilée, qui se termine par l’impressionnant fort Saint-Ange juché sur son éperon rocheux.

Nous prenons à gauche la Triq San Lawrenz, quand au loin nous apercevons un attroupement et ce qui nous semble être un sac de farine  jeté depuis une fenêtre, nous nous approchons et à proximité de l’église Saint Laurent nous apercevons cette singulière procession (détails dans la page spéciale Pâques à Malte)

Voici Saint Laurence’s Church,édifice qui servi de cathédrale aux chevaliers. Bombardée en 1941,elle est située au dessus du port, l’église actuelle a été reconstruite à la fin du 17ème siècle dans un style baroque classique pour Malte.  

Puis voici Vittorosia Square (Misraή ir-Rebha) avec ses deux monuments se dressant sur cette place centrale : la statue de St Laurent posée sur un socle blanc, érigée en 1880, et le monument de la Victoire (1705) qui commémore le Grand Siège de 1565. C’est en effet sur cette place qu’eurent lieu les derniers combats entre les chevaliers et les soldats ottomans

    

En haut de cette place, on peut y voir une belle façade avec une véranda vitrée de couleur verte, ornée de colonnes blanches, de pilastres et de balcons en fer forgé. C’est le siège de St Lawrence Band Club, club musical  fondé en 1883.

 A droite, nous empruntons la triq ll Mina ll Kbira très jolie ruelle étroite et typique avec ses bow windows colorés,  puis passons devant l’ Inquisotor’s Palace. Ce grand bâtiment construit vers 1530 abrita d’abord le tribunal des Chevaliers, puis à partir de 1574 le siège de l’inquisition à Malte, rôle qu’il conserva jusqu’à l’arrivée des troupes napoléoniennes en 1798.

Il nous faudrait bien penser à déjeuner ! depuis notre descente du ferry nous avons cherché en vain, avec cette foule il ne reste plus rien, dans un café le patron me montre, désolé, qu’il ne lui reste plus qu’un sandwich !

Nous commençons à nous faire à l’idée de faire ceinture ce midi quand à l’écart, dans une ruelle perpendiculaire à la triq ll Mina ll Kbira, nous voyons un restaurant semi-enterré. Entrons, on verra bien !!


       « Del Borgo » est un restaurant avec plafond voûté et murs de pierre. Nous y déjeunerons à la lumière des bougies.

Pour moi ça sera « Ravjul Tal-Fenek » des raviolis faits mains avec du lapin servis avec du vin rouge.
    Et comme dessert le Mqaret, dessert typique de l’île. (Pâte pliée frite imprégnée de saveurs d’anis et de laurier, de forme triangulaire servie avec de la glace)







       

Pendant notre repas, il est tombé une petite averse de quoi certainement refroidir l’ardeur de ces maltais, quoique !

Nous reprenons la si charmante ruelle Triq ll Mina Kbira et repassons par Vittorosia Square, car j’aimerais pouvoir prendre des photos de cette place qui était il y a une heure noire de monde. L’averse les a fait tous se réfugier sous les bâches des bistrots, les  trottoirs sont inondés de papiers déchiquetés, de bouteilles de plastique…..

 

     

 

Les petites ruelles en escalier embellies de potées de fleurs, nous ramenant au port sont désertes, qu’il y fait bon s’y promener ! nous admirons encore et encore ces encorbellements, ces balcons ouvragées, ces couleurs contrastées.

Le port consiste aujourd’hui en deux longs quais en enfilade bordés pour partie par une marina très contemporaine, et pour l’autre, de vieux bâtiments datant du 16ème au 19ème siècle.

Du temps de l’Ordre, on l’appelait le port des Galères, c’est ici qu’elles étaient amarrées.

 

 

   

 

     

Nous reprenons le ferry, le cerveau  imprégné des images de cette jolie cité aux nombreuses ruelles en escaliers, avec sa tour Saint John, ses églises.

Arrivées à la Valette nous suivons le mouvement et ne prenons pas à droite du ferry comme à l’aller, mais à gauche, et là de l’autre coté de la rue, se trouve l’accès direct à l’ascenseur, qui nous permettra sans efforts inutiles de nous retrouver dans les Upper Barraca Gardens, tout en haut de la grande cité.

La page suivante est consacrée à la courte mais intime procession que nous avons vu par le plus grand des grand hasard  à Vittoriosa et plus tard en soirée à la Grande  Procession de l’Easter Sunday à la Valette.

Cette page en version imprimable

  Clic droit, nouvel onglet ou nouvelle fenêtre       

 

.