Cette page  en version imprimable

          La vallée du Pitzal (point c) est parallèle à celle du Kaunertal que nous venons d’emprunter, elle débouche sur un gigantesque cirque glaciaire.  Mittelberg  (1740 m d’altitude) atteint au bout de 39 kms en est le terminus, cette ville est le point de départ pour « Hinterer Brunnenkogel » sommet de 3440 mètres…..  s’il te plaît, soleil, sois au rendez-vous !

         A l’extrémité de la ville, un immense parking au pied de magnifiques sapins, (point A) aucune interdiction, cinq ou six camping car tchèques et allemands, mais où sont donc passés les Français ? nous nous coucherons comme les poules, il y a une nuit à rattraper.


       ð Mercredi 8 Septembre

     9h20. 1er départ du funiculaire souterrain le « Pitzexpress » il circule de mi-juillet à mi-mai, toutes les 30 mns. Tarif combiné avec le téléphérique « Pitz-Panoramabahn » 25 €, mais 20 € pour les seniors…..

    Ce funiculaire souterrain de 3786 m, inauguré fin 1983  vous monte en 7 minutes, de 1730m au pied du glacier de la Pitzal à 2840m  à la vitesse 12 mètres par seconde, il est ainsi le plus rapide funiculaire souterrain de son genre de par le monde.  (documentation, tarifs, horaires)

    Pour rejoindre Le Hinterer Brunnenkogel situé à 3440m il faut maintenant utiliser le Pitz-Panoramabahn, un téléphérique composé de quatre groupes de quatre cabines.

     

 

   

     Il n’y a pas foule à cette heure matinale, de cette plateforme, alors que nous avons déjà attendu près de 45 minutes au départ de Mittelberg, il nous faudra attendre encore 20 minutes pour le 1er départ du Pitz-Panoramabahn.  Ces excursions sont plutôt recommandées le matin, le dernier retour de ce téléphérique est à 15h20.

     il nous monte en une dizaine de minutes au royaume immaculé des neiges éternelles,

     Aie, aie, aie !  c’est sur ce piton rocheux bien étroit le sommet ?  on survole le vide,  pourvu que le téléphérique s’y arrête bien…….ben non ! il continue sa rotation, hé ! attendez qu’on sorte de cette cabine, ah bon ! le billet ce n’était qu’une balade panoramique, zut ! on n’avait pas compris ainsi  faut dire aussi qu’on ne comprend pas l’autrichien… mais non, voilà les quatre cabines qui s’arrêtent enfin, ouf ! 

       

 

Impression bizarre au sommet, le vent nous cingle, aucun abri, la petite guérite de commandes est vide, personne pour prévenir du prochain départ ou aider, si besoin !.

     Nous sommes seuls, à 3440 mètres, avec toute l’étendue glaciaire pour nous, nous avançons avec difficulté, nos pieds s’enfonçant dans l’épais tapis neigeux à peine foulé.

  Il ne fait pas très froid pour cette altitude, peut-être dans les 4 à 5°, mais que c’est beau ! L’émotion est au rendez-vous. 

    Le Hinterer Brunnenkogel, un pic des Alpes de l’Ôtzal est admirablement situé au centre d’un immense cirque de glacier. La Wildspitze, à peine plus haute (3768m) règne en maître sur ce décor grandiose,  fantastique panorama des Alpes visible sur 360 °. Une rotonde vitrée à été construite quelques dizaines de mètres plus loin et plus haut, mais le chemin et les quelques marches pour y accéder ne sont  pas déneigés, nous ne prendrons pas le risque d’y aller.

        

    

       

     Sur le chemin du retour, nous faisons une halte à la station intermédiaire pour découvrir, minuscule au milieu de l’immensité des roches rougeâtres, la « Chapelle des Lumières » œuvre d'art sacré sur le glacier du Pitztal, joyau des Alpes tyroliennes. Cette chapelle est construite sur un rocher à 5 mns du terminus du funiculaire, par un artiste Tyrolien réputé (Prof.Rudi Wach).

      Sculpture unique dans les Alpes, elle a été construite à 2900m d’altitude, avec 600 blocs de marbre de Carrare,  pèse 90 tonnes et  mesure 8,20m de haut. La lumière du soleil entre par des petites fenêtres latérales,  en verre coloré,  qui éclairent l’autel, celui-ci sculpté dans la même matière pèse 975 kg. 

     Une croix d’or en haut de l’entrée rayonne, le Seigneur veille au bien-être des les habitants de la vallée.


             

Déjeuner sur place.

Nous quittons cette région calme, enchanteresse et retournons vers la civilisation : Imst, la ville aux 40 fontaines.

Cette page  en version imprimable